Premiers jours en Asie Centrale… euh, en Sibérie !

7 août 2019. 10h.
Nous voilà à peine arrivé à Iakutsk, encore dans l’aéroport. Iana (ma chienne, petite Husky Sibérienne), toute fière et toute calme arrive sur le tapis des bagages, après 15 heures de voyages… une grande fille !
En revanche, les aléas de l’aventure commencent bel et bien ! La valise de Virgile n’a pas transité entre Moscou et Iakutsk, et il semble habituel de recevoir certains bagages le lendemain de l’arrivée, à cause de la priorité qui est donnée aux bagages provenant directement de Moscou.
Petit détails, il est 10h du mat ici, mais dans notre horloge interne il est 3h du matin. Et évidemment, on a peu dormi… On commence donc naturellement à tourner un peu de l’oeil.

A Moscou, en se trompant gaiement de terminal…. convaincu de prendre un transfert international, on a failli se retrouver à Singapour !!

Alexander est un véritable professionnel de l’accueil, il parle un tout petit peu anglais (suffisamment pour qu’on puisse se reposer sur lui sur la partie communication en Russe), et il nous a prévu un programme de fou (on a pas vraiment la chance de pouvoir se reposer) !!
Tout d’abord, le « Caffe » pour le breakfast, ensuite un tour à l’école (comprendre « camp de base à Iakutsk/salle d’escalade/siège de la fédération locale), et rencontre/réunion avec le directeur du Parc des Colonnes de la Lena en début d’après-midi.

Après le brunch, en pleine digestion, et en s’étant « éteints » à cause de l’attente, c’est très dur de se concentrer, et de faire bonne figure devant le directeur du Parc. Heureusement, nous avons Natasha avec nous, qui parle couramment Russe et Français… fiou ! Je parle en Français, et Natasha traduit au fur et à mesure.
Au début le directeur nous affiche un visage très dur et très fermé… Inquiet et concentré, je me donne à fond pour me réveiller et vendre le projet avec humilité, confiance, optimisme, et professionnalisme.
Il finit par sourire, et nous raconter tout son amour pour les couleurs et la végétation du Parc. Très belle conclusion : « Ce serait dommage d’avoir fait tout ce chemin pour ne pas essayer, pour tout donner et pour y arriver ! ». Voilà donc une première victoire ! C’est officiel, nous serons avec les gardes du Parc au pied des colonnes pendant plus de 2 semaines, et nous pourrons cartographier les 80km de piliers, ainsi que tenter les itinéraires qui nous semblent pratiquables et majeurs !

Un peu de repos au « cottage » (comprendre « camp de base loin du centre ville, entouré de forêt, où l’on a une petite maisonnette, et où il y a une piscine !! »), et nous sortons rencontrer les amis d’Alexander, les gens de la Fédération, et encore une fois … discuter des pilliers !!!

8 août 2019.
Le réveil est brutal, la matinée assez complexe. Mais au moins on récupère le bagage de Virgile.
Cette après-midi (dans quelques minutes en fait..), on nous sollicite pour donner un cours d’escalade aux enfants, à l’école ! Quelle honneur ! On fêtera tout ça après, avec les gens de la fédération, en leur faisant gouter le génépi !

Ah si, dernière info, pas la moins important… on aura très peu accès au réseau au cours de l’aventure, donc pour les news .. : on fera peut être des épisodes en rentrant 😉 !!

Petite blagounette : après avoir passé 1h à chercher un supermarket pour acheter de la vodka et des croquettes pour Iana, on tombe Virgile et moi sur une grande affiche publicitaire…. elle vaut le détour !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Thibault

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :